Etape 1 : recenser les contraintes alentour

Il est important de commencer par reporter sur votre plan la position des portes, des fenêtres et placards situés à proximité. Notez aussi leurs dimensions lorsqu’ils sont ouverts : cela vous évitera de mauvaises surprises lors de la pose ! Ensuite, vérifiez l’équerrage des murs sur lesquels viendra reposer votre escalier. Enfin relevez la pente du toit en cas d’étage sous les combles.

 

Etape 2 : la prise de côtes

Relever les côtes d’un escalier est une affaire de spécialiste. Sur simple demande, vous pouvez convenir d’un rendez-vous avec le technico-commercial de votre secteur. Il vous apportera les conseils d’un spécialiste, il relèvera les côtes, les contraintes et vous enverra gratuitement le devis correspondant à votre projet.

Pour prendre les mesures, il faut avoir déterminé au préalable le type d’escalier que vous souhaitez voir apparaître dans votre demeure, car la prise de mesure ne sera pas la même d’un modèle à l’autre.

Quel sens va prendre l’escalier ? Monte-t-il vers la droite ou la gauche ? Quelle sera sa forme ?

À partir des réponses à ces questions, vous pouvez prendre les mesures appropriées.

Vous pouvez télécharger les croquis en faisant un clic droit dessus et appuyer sur « Enregistrer l’image sous… »

 

 

 

 

relever cotes escalier
 

 


Remarques : il est conseillé de prendre les mesures à plusieurs endroits, en gardant la plus petite, et de noter les cotes en millimètres.